La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les chevaux libres de Zingaro

Posté le 16/12/2018

 

Outre une sortie originale, le théâtre Zingaro nous offre cette année encore avec « Ex Anima »  un spectacle à la fois déroutant et très beau. Visible jusqu’au début du mois de mars 2019 sur le site historique du théâtre à Aubervilliers (il sera présenté ensuite en tournée dans plusieurs villes de France), ce spectacle donne une impression de jamais vu. Il reste cependant fidèle à l’esthétique des créations de son directeur artistique Bartabas, cavalier et fondateur il y a près de trente ans du théâtre Zingaro. Et c’est bien là toute la force de ce spectacle : celle d’une œuvre patinée par le temps et le travail. Comme toujours, les chevaux sont les vedettes. Mais cette fois-ci, aucune cavalière ni aucun cavalier ne les montent : ils se prêtent comme de bonne grâce au jeu de la fable et de la nature. Le résultat ? Des tableaux émouvants, poétiques, beaux… Récit.

N’allez pas chercher en regardant Ex Anima  un spectacle classique de dressage, vous ne le trouverez pas ! Bien sûr les chevaux du Théâtre équestre Zingaro  sont dressés. Mais ils ne sont pas là pour exécuter les figures académiques des grandes écoles d’équitation. Ils sont là pour donner une image de ce qu’ils pourraient être s’ils étaient… libres, comme un symbole de la Nature au naturel. A la fois dystopie d’un monde de demain saccagé par l’humain et ode à la nature, Ex Anima est une succession de tableaux où les scènes évoquant un Cheval épris de liberté alternent avec des scénographies terribles de violence et de Terre détruite. Bluffant et glaçant... 

Les chevaux pour acteurs. Concrètement les chevaux de Zingaro ne sont pas montés mais leurs dresseurs, habillés de noir et donc presque invisibles, les font se rouler, se coucher, simuler une bataille, jouer et ... les chevaux se révèlent très bons acteurs ! Bref, on est tout aussi loin des spectacles équestres de cirque que des performances du dressage académique. D’autant plus loin qu’Ex Anima porte un message très clair : apprenez à regarder la nature et à la protéger, pour le bien de notre futur à tous. Message non partagé ? Principe de suggestion trop dérangeant ? Attente d’un spectacle plus conventionnel ?... Quelle qu’en soit la raison, jugé parfois comme un spectacle creux,Ex Anima  ne suscite pas que des commentaires enthousiastes sur le web. Alors que précisément, c’est un spectacle fascinant car il laisse à chacun la liberté d’y projeter une part de son propre imaginaire… 

 

Bien sûr, il est certain aussi qu’il faut aimer les chevaux et être sensible à la beauté de la nature pour voir dans Ex Anima ce « miroir de l’humanité » que le Théâtre Zingaro nous donne à regarder. Et d’ailleurs, pour faire de ce spectacle une soirée réellement atypique, le restaurant installé dans le deuxième chapiteau du théâtre mérite lui aussi le détour. Avec un décor à mi-chemin entre littérature steampunk et musée forain, il donne l’occasion de continuer à rêver d’autres mondes. D’autant que les serveurs sont vraiment sympathiques… et humains !

 

Carole Muller

 

Partager via un média social